Voir la page précédente
Table des matières
Accueil
32
 
Blé hybride à grosse tête

D'hiver.

Paille assez courte et très raide.

Épi carré, blanc, compact, renflé vers le sommet, très légèrement aristé.

Grain jaune, bien plein.

Le Blé à grosse tête résulte d'une hybridation effectuée par M. Henry de Vilmorin, à Verrières, entre le Blé Browick et le Blé Chiddam d'automne à épi blanc. Au point de vue extérieur il a conservé la couleur de son père, et la forme d'épi de sa mère. Il a été très répandu dans les cultures à partir de 1898, c'est-à-dire à une époque où les blés à épi carré jouissaient en France d'une faveur qu'ils ont depuis lors en grande partie perdue au profit des variétés plus hâtives et à maturation plus régulière. Le Blé à grosse tête réalisait cependant un progrès, même à ce point de vue, car, sans être un blé précoce il est sensiblement plus hâtif que le Browick, plus résistant à la verse, moins exigeant sur la nature du sol. Il est peu sensible aux maladies cryptogamiques, même dans des terres très fumées, et réussit bien dans les terres fraîches et profondes du Nord et de l'Ouest. Par contre, il n'est pas à recommander pour les terres chaudes et légères. Après betteraves ou défrichement de luzerne, avec une forte dose de scories ou de kaïnite, il donne des rendements considérables; mais, dans ces conditions, son grain n'est généralement pas aussi plein et lourd qu'on pourrait le désirer.


Page de texte originale | Imprimer (PDF)

 

Planche : Blé hybride à grosse tête
Imprimer la page
Effectuer une recherche

Table des matières | Accueil | Agropolis-Museum