Voir la page précédente
Table des matières
Accueil
34
 
Blé hybride Dattel

D'hiver.

Paille blanche, assez haute, droite et raide.

Épi rouge, demi-compact; glumelles crochues, surtout vers le sommet.

Grain blanc ou jaunâtre, suivant le climat, très court, bien plein et lourd.

Le Blé hybride Dattel est le premier en date des hybrides de M. Henry de Vilmorin. Issu d'un croisement fait en 1874 entre le Blé Prince Albert et le Chiddam d'automne à épi rouge, il fit son apparition dans les cultures en 1883 et créa une grande sensation. Son usage s'est répandu rapidement, et à l'heure actuelle, malgré la concurrence des nouveaux hybrides, c'est encore une des variétés les plus importantes pour l'agriculture française. C'est qu'en effet le Blé hybride Dattel réunit en lui les qualités de ses deux parents. Ses principaux mérites sont la belle apparence de son grain, son adaptation aux terres de moyenne fertilité et sa puissance de tallage, telle qu'après des hivers rigoureux, funestes à la plupart des autres variétés, il donne encore un rendement convenable après les façons de printemps. C'est un blé demi-hâtif, résistant à la rouille et à l'échaudage et ne craignant pas d'être coupé un peu sur le vert. On le cultive surtout dans l'Ouest, le Nord et l’Ile-de-France. Quoique le Blé Dattel ne puisse pas, d'une façon générale, être considéré comme un blé de printemps, certains cultivateurs pratiquent le semis de janvier-février et s'en déclarent satisfaits.


Page de texte originale | Imprimer (PDF)

 

Planche : Blé hybride Dattel
Imprimer la page
Effectuer une recherche

Table des matières | Accueil | Agropolis-Museum