Voir la page précédente
Table des matières
Accueil
46
 
Blé barbu à gros grain

D'hiver et de printemps.

Paille blanche et assez fine, feuillage abondant.

Épi blanc, lâche, effilé, un peu aplati; barbes blanches, longues, surtout au sommet de l'épi.

Grain rouge, court, très gros et bien plein.

Obtenu à Verrières, par variation spontanée dans le Noé, ce blé fut cultivé dans les expériences pendant plusieurs années. Sa précocité, sa résistance à la sécheresse, à la verse et aux maladies cryptogamiques l'y firent remarquer et il fut propagé à partir de 1890. Cette variété talle bien et s'accommode de tous les sols. Les terres fortes, cependant, sont celles qui lui conviennent, et il peut y donner un rendement assez élevé. Comme toutes les variétés barbues, elle est peu en faveur dans les pays où les balles sont utilisées pour l'alimentation du bétail. Du moins, la présence de ces barbes la met-elle à l'abri des attaques des oiseaux, dangereuses surtout pour un blé d'une telle précocité. Comme le Blé de Noé, avec lequel il a beaucoup d'analogie, il demande à être coupé un peu sur le vert.


Page de texte originale | Imprimer (PDF)

 

Planche : Blé barbu à gros grain
Imprimer la page
Effectuer une recherche

Table des matières | Accueil | Agropolis-Museum