Voir la page précédente
Table des matières
Accueil
50
 
Blé blanc de Mareuil

Syn. : Blé blanc à paille pleine.

D'hiver.

Paille moyenne, assez fine, blanche et se colorant souvent en violet depuis la dernière feuille jusqu'à l'épi, partiellement et quelquefois totalement remplie de moelle blanche.

Épi effilé, raide, dressé, long, à épillets étroits et allongés portant quelques petites arêtes à l'extrémité ; glumes terminées en pointe droite, blanches et teintées de gris noir dans les années chaudes.

Grain long, assez effilé aux deux extrémités, très blanc et très plein, d'une beauté remarquable.

Ce blé nous a été envoyé de Vendée, il y a environ trente ans. C'est une race extrêmement distincte, très bien caractérisée, qui semble être d'origine méridionale ou avoir été croisée avec une des variétés du Midi. La trace de cette origine se trouve dans l'épi long, effilé et lâche dès la base, et surtout dans la paille incomplètement creuse, comme l'est celle de plusieurs Touzelles. Le blé blanc de Mareuil craint l'humidité plus que le froid. On ne doit le semer que dans les terres moyennes, un peu sèches, chaudes et calcaires; c' est là du moins qu'il se montre avec tous ses avantages. Dans les argiles et les terres trop riches, il verse assez facilement par suite du poids de l'épi et de la trop grande flexibilité de la paille. La rouille l'attaque aussi quelquefois dans les situations humides; mais, dans les conditions que nous avons indiquées comme lui étant favorables, il est exempt de tous ces fléaux et donne des rendements aussi satisfaisants sous le rapport de la quantité que de la qualité. Son époque de maturité est moyenne ou demi-tardive. On doit le semer en novembre ou de bonne heure en décembre; bien que nous l'ayons vu réussir fait en février, ce mode de culture ne nous paraît pas à recommander.


Page de texte originale | Imprimer (PDF)

 

Planche : Blé blanc de Mareuil
Voir la page suivante
Imprimer la page
Effectuer une recherche

Table des matières | Accueil | Agropolis-Museum