Voir la page précédente
Table des matières
Accueil
90
 
Blé rouge de Saint-Laud

D'hiver et de février.

Paille blanche, grosse, courte, très droite et très raide.

Épi gros, carré, assez court, compact à la base et s'effilant régulièrement jusqu'au sommet.

Grain rouge, gros, demi-glacé.

Comme le blé de Saumur, le rouge de Saint-Laud est originaire de la vallée de la Loire et il est cultivé en grand dans les environs d'Angers. C'est une de nos races les plus distinctes et les mieux caractérisées. Il talle peu, monte rapidement à l'épi et, avec sa paille raide et courte et son gros épi rouge, se reconnaît facilement entre toutes les autres variétés. Il convient particulièrement aux terres riches de vallée où tout autre blé serait exposé à verser, tandis que le rouge de Saint-Laud s'y tient aussi ferme que feraient des roseaux. Le grain, malgré son apparence un peu cornée, donne une belle farine bien blanche. De même que le blé de Saumur, celui-ci est un peu sensible au froid et convient mieux à l'ouest de la France qu'au centre et à l'est. Il réussit bien semé en février, et peut de la sorte donner un bon résultat partout où l'on n'a pas à craindre de froids tardifs. A l'automne on peut le semer aussi tard que les circonstances atmosphériques permettent de continuer les travaux des champs.


Page de texte originale | Imprimer (PDF)

 

Planche : Blé rouge de Saint-Laud
Voir la page suivante
Imprimer la page
Effectuer une recherche

Table des matières | Accueil | Agropolis-Museum