Voir la page précédente
Table des matières
Accueil
96
 
Blé seigle

Syn. : Blé roux grand grillé (Anjou).

D'hiver et de printemps.

Paille blanche, très haute et en même temps souple et forte.

Épi long, rouge brun, légèrement velu sur les glumes, très effilé et mince, presque toujours courbé.

Grain jaune, allongé, assez mince, souvent très beau et très plein.

Il y a tout lieu de croire que cette variété est indigène. Nous l'avons reçue de M. le comte de Gourcy sous le nom de froment-seigle pour terres siliceuses. Depuis, nous l'avons trouvée plusieurs fois cultivée dans les portions sablonneuses de la vallée de la Loire, depuis Orléans jusqu'auprès d'Angers, quoiqu'elle ne paraisse être nulle part très répandue. Nous avons pu nous convaincre à plusieurs reprises que le blé seigle possède en réalité la propriété de réussir dans des sols extrêmement légers qu'on pourrait croire ne convenir qu'à la culture du seigle. II semblerait que cette variété demande moins de calcaire que la plupart des autres blés: il est vrai qu'elle ne talle pas beaucoup et ne donne jamais une récolte extrêmement pleine, cependant elle est productive en paille et en grain, et pour peu que les terres où on la cultive ne soient pas tout à fait mauvaises, la qualité du grain est remarquablement belle. On peut semer le blé seigle assez tard à l'automne; il réussit aussi parfaitement fait après l'hiver et peut être considéré comme un véritable blé de printemps.


Page de texte originale | Imprimer (PDF)

 

Planche : Blé seigle
Voir la page suivante
Imprimer la page
Effectuer une recherche

Table des matières | Accueil | Agropolis-Museum