Triticum aestivum L.

2n = 42, génome AABBDD
Blé hexaploïde


 
On distingue habituellement
six grands groupes dans cette espèce :
Le blé tendreLe blé tendre (subsp. aestivum)
L'épeautreL'épeautre (subsp. spelta)
Le blé compactLe blé compact (subsp. compactum)
le blé machaLe blé macha (subsp. macha)
Le blé indienLe blé indien (subsp. sphaerococcum)
Le blé de VavilovLe blé de Vavilov (subsp vavilovii)
 

On ne connaît pas de blé hexaploïde sauvage.

L'espèce cultivée est probablement apparue dans des champs d'un blé tétraploïde (T. turgidum) à la suite d'une hybridation avec un Aegilops, qui a apporté le génome DD (voir généalogie).

L'espèce concernée a été identifiée comme étant A. tauschii Cosson [syn. : A. squarrosa auct. non L.]. Elle pousse à l'état sauvage du sud de la Caspienne au nord de l'Iran et de l'Afghanistan et jusqu'en Kirghizie. Il a donc fallu attendre les débuts de l'agriculture au sud de la Caspienne, vers 6000-5000 av. JC., pour que le blé cultivé T. turgidum entre en contact avec une population de A. tauschii (voir carte). La nouvelle espèce de blé ainsi créée allait acquérir du génome D une adaptation nouvelle à des climats continentaux à hiver froid et été humide. Cela rendait possible son expansion vers l'Europe centrale et les plateaux d'Asie centrale.

On ignore encore si le premier type cultivé était à grains vêtus (épeautre) ou nus (blé tendre). Les restes archéologiques d'épeautre sont en effet rares au Proche-Orient.

Si l'ancêtre de Triticum aestivum est l'amidonnier, le premier type apparu devrait être l'épeautre, qui aurait ensuite donné par mutation le blé tendre.

L'autre hypothèse est que l'ancêtre tétraploïde serait un blé à grains nus (poulard ou blé dur), l'hybride étant alors un blé tendre. L'épeautre aurait pu ensuite apparaître par introgression avec un amidonnier.

Dans cette espèce, la différence entre blés nus et vêtus est due essentiellement à un seul gène, le gène q.

 

Retour accueil Généalogie des blés | Les blés | Les céréales fondatrices | Accueil | Agropolis-Museum