Blé dur
Triticum turgidum
 
L. subsp. durum (Desf.) Husn.

Les autres Triticum turgidum

Nom alternatif : T. durum Desf.

2n = 28, génome AABB
Blé tétraploïde

 Noms

Français
Blé dur
Anglais
Durum Wheat, macaroni wheat
Allemand
Hart-Weizen, Glas-Weizen
Espagnol
Trigo duro
Italien
Grano duro, frumento duro
Harde tarwe
Portugais Trigo duro
Latin
Triticum (Sicile, Afrique du Nord)

 

 

 Biologie du blé dur

Principal représentant des blés tétraploïdes à grains nus, le blé dur est une plante de climats chauds et secs. L'épi a généralement de longues barbes, et une section carrée ou comprimée. L'épillet a 2-7 fleurs. Les glumes n'ont pas d'arêtes. Le grain nu est translucide et très dur. Une forme à petits grains a été décrite sous le nom de T. parvicoccum Kislev.

Le blé dur est caractérisé par une haute teneur en gluten, protéine qui le rend particulièrement apte à la fabrication de pâtes. Mais ce gluten ne contient pas de gluténines de grande taille, nécessaires à une bonne levée du pain.

Du fait de sa texture vitreuse, le blé dur est difficile à moudre en farine fine. Il est le plus souvent concassé en semoule, qui est constituée de fragments de grains de taille variable.


2n = 28
Génome AABB
Blé tétraploïde

 

 Histoire du blé dur

Le blé dur est probablement apparu dès le néolithique à partir de la subsp. dicoccum. On le trouve dès le 7e millénaire av. J.-C. à Can Hasan III (Turquie) et Tell Aswad (Syrie), puis en proportions croissantes à la fin du néolithique, et au 5e millénaire en Grèce et dans l'ouest de la Méditerranée.

Par contre, le blé dur ne serait apparu en Egypte que vers 300 avant J.-C. (Morris et Sears, 1967).

Dans l'Antiquité, il est devenu le type principal de blé cultivé dans les zones méditerranéennes, alors que le blé tendre T. aestivum le remplaçait dans les régions plus tempérées à été pluvieux. Ses noms grecs et latins sont pour la plupart ambigus. En grec, pyros peut aussi désigner tout blé nu, et sitos toute céréale. En latin, triticum désigne le blé dur, mais parfois le blé poulard ou tout blé nu. Cette ambiguïté persiste dans les langues modernes, où le blé dur partage le nom du blé tendre avec un qualificatif.


 Géographie du blé dur

C'est le type de blé le plus important après le blé tendre, avec des superficies de l'ordre de 10% de ce dernier. Il est surtout cultivé dans la Méditerranée, en Ethiopie, dans le Caucase, en Asie centrale, en Inde, au Pakistan, en Sibérie, en Amérique du Nord, en Argentine, au Chili, en Afrique du Sud et en Australie.

 


Retour accueil T. turgidum | Généalogie des blés | Les blés | Les céréales fondatrices | Accueil | Agropolis-Museum