Blé poulard
Triticum turgidum
 
L. subsp. turgidum (Desf.) Husn.

Les autres Triticum turgidum

Nom alt. : T. turgidum L.

2n = 28, génome AABB
Blé tétraploïde

 Noms

Français
Blé poulard, touzelle

Blé poulard
Blé poulard
© Michel Chauvet

 

Anglais
River Wheat, cone wheat
Allemand
Rauh-Weizen, welscher Weizen, englischer Weizen
Espagnol
Trigo redondillo
Italien
Frumento grosso
Harde tarwe
Portugais Trigo duro
     
     
La forme rameuse porte des noms particuliers :
 
Français
Blé miracle, blé des pharaons Blé miracle
Blé miracle
© Michel Chauvet
Anglais
River Wheat, cone wheat
Allemand
Rauh-Weizen, welscher Weizen, englischer Weizen
Espagnol
Trigo del milagro, trigo de los faraones
Latin
Triticum ramosum

 

 Biologie du blé poulard

Épi carré, généralement barbu. Épillet à 4-7 fleurs.


2n = 28
Génome AABB
Blé tétraploïde

 

 Le blé miracle ou blé des pharaons

Des formes branchues, connues dans l'Antiquité sous le nom de triticum ramosum, ont plusieurs fois été diffusées comme blé miracle, car on pensait qu'ils étaient plus productifs, ce qui est faux.

Blé miracle
Blé miracle
© Michel Chauvet

Au XIXe siècle, de tels blés spectaculaires ont été diffusés comme blé des pharaons, supposés avoir germé après être retrouvés dans les tombes pharaoniques. Ces blés n'étaient en fait que des variétés locales égyptiennes contemporaines. La longévité des grains de blé en conditions normales ne dépasse pas vingt ans. Mais les archéologues aristocrates et néanmoins amateurs du XIXe siècle désiraient tellement que les blés de leurs fouilles germent qu'ils ont pu effectivement germer par l'entremise zélée de leurs aides égyptiens ou de leurs jardiniers.


 Géographie du blé poulard

Le poulard est cultivé en Afrique du Nord, dans le sud de l'Europe, au sud de l'Angleterre, au Proche-Orient, en Irak, en Iran et au Pakistan. En France, il l'était naguère dans le Massif central.

 


Retour accueil T. turgidum | Généalogie des blés | Les blés | Les céréales fondatrices | Accueil | Agropolis-Museum