Le transport du grain dans les bateaux

Certains documents montrent le chargement de la récolte sur des bateaux partant pour les grands domaines et les entrepôts royaux d'où le grain est redistribué.

Chargement des bateaux
Chargement des bateaux
Tombe d'Ounsou
© N. Guilhou

Ainsi, dans la tombe de Paheri, à El Kab, les hommes montent à bord, portant sur l'épaule de lourds sacs de grains qu'ils vident dans des conteneurs. Le titre précise : "Charger les barges d'orge et de blé". Les hommes s'interpellent : "Allons-nous ainsi passer la journée à porter de l'orge et du blé blond ? Les greniers sont pleins, et les barges lourdement chargées !".

Les céréales ainsi accumulées dans les greniers de Pharaon servent à rémunérer les ouvriers et employés, comme par exemple, à Deir el-Medineh, les artisans chargés de creuser la tombe royale, dont le grain constitue l'essentiel du salaire.


Nadine GUILHOU
UMR 5052 du CNRS
Université Paul Valéry, Montpellier



Le paysan et le pharaonAccueil | Agropolis-Museum