Dépiquage
Tombe de Menna
© N. Guilhou

Vans manuels
Vans manuels
Musée agriculture ancienne

© A. du Boistesselin


Vannage
Tombe de Nakht
© N. Guilhou


Vannage
Tombe de Khâemhat
© N. Guilhou

Dépiquage et vannage

Le dépiquage est effectué sur une aire, probablement circulaire, par des bœufs ou des ânes, plus rarement des moutons. Les animaux sont guidés par plusieurs hommes munis de bâtons.

Le vannage est effectué par des femmes. Pour la préserver de la poussière soulevée par cette opération, elles ont emprisonné leur chevelure dans un fichu.

Elles utilisent pour cette opération des instruments creux à manche court, en forme d'écopes, avec lesquels elles lancent le grain en l'air. Celui-ci retombe, tandis que paille et balle sont emportées par le vent. Il est cependant nécessaire de balayer celles qui retombent sur le tas de grain avant de passer celui-ci au crible, pour un nettoyage ultime. Celui-ci, simple cadre rectangulaire sur lequel sont tendues des cordes, retient la paille, laissant retomber le grain.

La récolte est prête.

Il ne restera plus qu'à la mesurer et à l'engranger.

Nadine GUILHOU
UMR 5052 du CNRS
Université Paul Valéry, Montpellier

Bibliographie
P. MONTET, Les scènes de la vie privée dans les tombeaux de l'Ancien Empire, Strasbourg, 1925, p. 180-192 et 199-229.
J. VANDIER, Manuel d'archéologie égyptienne VI, Bas-reliefs et peintures, Scènes de la vie agricole à l'Ancien et au Moyen Empire, Paris, 1978, p. 1-57, 80-260 et 264-287.


Les travaux et les joursAccueil | Agropolis-Museum