Conservation "in situ" de la biodiversité

Conférence-Débat
à Agropolis Museum
le 6 juin 2007

L'agriculture amérindienne aux marges d'une petite ville du nord-ouest amazonien (Brésil, haut Rio Negro)

par Ludivine Éloy
Agro-géographe, INA-PG et Univ. Paris III
 

avec la participation de Martine Antona, économiste Cirad-Green

 

Résumé

La forêt amazonienne disparait inéluctablement au Brésil avec l'emprise des monocultures, pâturages et culture du soja. Une importante biodiversité subsiste dans les agroécosystèmes "traditionnels", à l'écart des fronts pionniers, mais ces espaces se transforment rapidement avec l'exploitation commerciale des ressources et l'urbanisation. L'agrobiodiversité à la fois essentielle à la sécurité alimentaire, source d'adaptation à des conditions pédoclimatiques et économiques variées, et patrimoine bio-culturel local, connaît une érosion très préoccupante. Aujourd'hui le recours à la conservation "in situ" exige une gestion dynamique des ressources génétiques avec participation des communautés locales mais les systèmes agricoles pourront-ils s'adapter ?

Chez les communautés amérindiennes pratiquant la culture sur abattis-brûlis, la biodiversité repose sur l'entretien au champ de nombreuses variétés et sur l'échange entre agriculteurs (cas du manioc). En périphérie urbaine du haut Rio Negro cependant, les paysans sont contraints par l'accès aux ressources naturelles et les exigences du marché. Ce sont alors les territorialités en réseau qui, en maintenant les complémentarités espace-temps et les flux de matériel génétique entre parcelles cultivées, permettent de concourrir à la durabilité de l'agroécosystème dans la zone périurbaine.
De nouvelles perspectives s'offrent à l'aménagement du territoire et à la conservation de la biodiversité en Amazonie.

En savoir plus :

Gestion de la biodiversité et des ressources renouvelables en Amazonie (BIODAM). Unité Cirad Green

Sirén A. H., 2007. Population growth and land use intensification in a subsistence-based indigenous community in the Amazon. Human Ecology, Springer Netherlands (PDF - 471 Ko)

Eloy, L. 2005. Entre ville et forêt : le futur de l'agriculture amérindienne en question. Thèse de Doctorat en géographie. Univ. Paris III/ IHEAL. 408 p. (Fichier PDF - 13,87 Mo)



Forum Venez poursuivre la discussion sur le forum :
Recul et progrès de la biodiversité au fil du temps : évaluations et enjeux

Orientations de lecture

  • Eloy, L. 2005. Entre ville et forêt : le futur de l'agriculture amérindienne en question. Thèse de Doctorat en géographie. Univ. Paris III/ IHEAL. 408 p.
  • McKey, D., Emperaire, L., Elias, M., et al. 2001. Gestions locales et dynamiques régionales de la diversité variétale du manioc en Amazonie. Genetics Selection Evolution, 33 ( Suppl 1): S465-S490.
  • Emperaire, L. 2005. L'agrobiodiversité en Amazonie brésilienne : ressource et patrimoine. Journal d'Ethnobiologie, JATBA, 42 (1-2): 413-426.
  • Sirén, A. H. 2007. Population growth and land use intensification in a subsistence-based indigenous community in the amazon. Human Ecology. Springer Netherlands

Contacts


Retour Rétrospective | Retour Savoirs Partagés | Retour Agropolis-Museum