Les biotechnologies agricoles



Controverses-posters
du 13 avril 2005
à Agropolis Museum

peuvent elles répondre aux besoins des plus démunis?

Par Stéphanie Alvarez, Adeline Bordelet, Anne Laure Declemy, Sébastien Maurer et Frédéric Moisan (étudiants 1ère année d'Agro.M)
tuteur Dominique This

avec la participation de Bernard Eddé, biologie (CNRS et Ass. BEDE)

Dans le cadre des controverses réalisées à l'Agro.M

Résumé

Après avoir épuisé les outils classiques de l'innovation dont certains ont pu, en leur temps, contribuer à transformer radicalement les conditions de l'agriculture et des paysans du Sud (variétés à haute productivité de la révolution verte notamment), l'aide au développement est plus que jamais confrontée aux grands déséquilibres régionaux de l'alimentation et de la santé.

Dans la perspective d'aider les producteurs des pays les plus démunis, les scientifiques sont aujourd'hui sollicités pour crééer, par génie génétique, des plantes à la fois plus productives, plus résistantes et plus riches en composants. Parmi elles figure le riz doré, capable de générer des précurseurs de la vitamine A, de réduire les carences chez les populations des pays démunis et mettre un terme aux cécités infantiles.

Ce “riz à but humanitaire”, qui n’a toujours pas été testé, soulève de nombreuses questions. Les scientifiques ne sont pas d'accord pour dire s’il est efficace et exempt de risques. Economiquement rentable, ce riz pourrait induire des problèmes politiques entre les pays du Sud et les pays industrialisés. L’opinion publique de son côté rejette globalement les aliments à base d'OGM et son introduction demanderait encore aux populations concernées de modifier leurs pratiques alimentaires traditionnelles. Le riz doré n’étant pas la seule solution à la carence en vitamine A, on peut dès lors légitimement s’interroger sur la nécessité et la pertinence de poursuivre les recherches dans cette voie.

En savoir plus :

Le rapport de controverse (fichier PDF)
Avertissement :
Le rapport de controverse a été élaboré sous la responsabilité d'un tuteur dans le cadre d'um module de formation des ingénieurs agronomes de l'Agro.M. A ce titre il doit être considéré comme un travail d'étudiants et non comme un document achevé ou une publication scientifique. Livré en l'état, il n'engage aucunement la responsabilité de l'AGRO.M.

Le poster (format jpg - 1781Ko)

Orientations de lecture

Contacts


Retour Rétrospective | Retour Savoirs Partagés | Retour Agropolis-Museum