Le chant des harmoniques

Film-débat dans le cadre de l'année internationale de la Physique
Agropolis Museum
le 5 octobre 2005

Hommage à Hugo Zemp,figure de l'ethnomusicologie

Une Coproduction CNRS Audiovisuel et Société Française d'ethnomusicologie

avec la participation de Jacques Bouët (ethnomusicologue - Université Paul Valéry Montpellier)

 

Résumé

Né à Bâle en 1937, d'abord passionné de jazz et de percussions, Hugo Zemp découvre l'ethnomusicologie pendant ses études au Conservatoire à l'occasion d'un voyage en Côte d'Ivoire chez les Dan et les Sénoufo. C'est une véritable révélation qui oriente alors toute sa carrière vers les musiques traditionnelles.

A trente ans il rejoint l'équipe d'ethnomusicologie du Musée de l'Homme et passe une thèse à l'Ecole Pratique des Hautes Etudes sur la musique des Dan. Très vite il comprend l'intérêt des techniques audiovisuelles pour la recherche et, parallèlement à l'enseignement des techniques de terrain à l'Université Paris X Nanterre, tourne des films qui marqueront l'histoire du film ethnomusicologique.

Le chant des harmoniques, central dans son œuvre cinématographique, illustre très concrètement à la fois le vecteur de la culture et l'outil de recherche, "la découverte d'une musique et en même temps une manière de présenter une recherche" ethnographique (interview du 11 mars 1999).

Le film fait découvrir la richesse du chant diphonique mongol "en situation", caractéristique des pratiques chamaniques dans cette partie de l'Asie centrale mais, et de façon plus surprenante encore pour l'époque, il donne des clés de compréhension sur la création du son, et expose avec des images radiologiques et spectrales en temps réel et son synchrone comment l'organe corporel arriver à scinder en deux la voix humaine.

Citations
Prix spécial du meilleur film ethnographique de l'Académie des Sciences
Grand prix au Visual Anthropology Film Festival d'Estonie (URSS)
Prix spécial pour la recherche au Festival International du Film Scientifique de Palaiseau
Grand prix du Festival International du Film Scientifique de Montréal.


=> En savoir plus :

 Quelques précisions sur le chant diphonique par Jacques Bouët

 Remarques formulées au cours du débat par Bojo Pinek

 
 

Orientations de lecture

Contacts


Retour Rétrospective | Retour Savoirs Partagés | Retour Agropolis-Museum