Faire parler le charbon de bois archéologique

Conférence-Débat
à Agropolis Museum
le 23 mai 2007

Les bâtisseurs de paysages au Moyen Age en Languedoc, Catalogne et Corse

par Aline Durand
Laboratoire d'archéologie médiévale méditerranéenne - MMSH Aix-en-Provence
 

Résumé

Le charbon de bois archéologique est l'un des matériaux les plus abondants et les plus résistants sur les sites archéologiques. Longtemps la communauté scientifique l'a considéré uniquement comme un élément de mesure du temps, un marqueur de datation radiocarbone. Pourtant, le charbon de bois est une boîte noire de l'environnement. Il restitue l'histoire des paysages et des terroirs au travers des fluctuations de la couverture végétale ligneuse. Il permet de mesurer le poids d'une communauté humaine sur un milieu. Il contribue à écrire l'éco-histoire des sociétés rurales et à développer l'archéologie des paysages. Mais le charbon de bois enregistre aussi des pratiques agraires et des gestes techniques. Cette forme de lecture requiert la mise en œuvre de protocoles inédits pour faire parler l'anatomie du bois en termes d'anthropologie historique.

Grâce aux progrès de l'analyse d'images, l'éco-anatomie quantitative des bois puis des charbons de bois a pu se développer et autoriser ce type d'investigations. Leur application à du matériel anthracologique est très récente. Ces nouvelles méthodologies, conjuguées à l'apport de la documentation écrite médiévale, cernent le rôle décisif des paysans dans la construction du paysage méditerranéen entre les IXème et XIIIème siècles. Porté par le croît démographique, le gain de terres alluvionnaires à la culture est un phénomène capital de la croissance agricole entre 950 et 1250 et l'exploitation des terroirs s'intensifie grâce au développement de nouvelles techniques dont l'irrigation.


En savoir plus :

Leveau Ph., Durand A., 2004. Les agricultures dans la France méditerranéenne et le peuplement des campagnes à la fin de l'antiquité et durant le haut moyen âge : l'apport des travaux archéologiques et des sciences de l'environnement durant les vingt dernières années (1980- 2000) - PDF - 589Ko
(fichier LeveauDurand2004.pdf)

Durand A., 2006. L'émergence d'outils empruntés aux sciences biologiques végétales. Dossiers de l'Archéologie n°314, juin 2006, pp 10-13 (avec l'aimable autorisation des Editions Faton) - PDF - 723Ko

Durand A., Terral J.-F., 2006. Regarder autrement le charbon de bois archéologique : l'exemple de l'irrigation des plantations d'oliviers en France méridionale et en Catalogne (IX-XVe siècle). Archéologie du Midi Médiéval, t. 23-24, 75-92. - PDF - 487Ko
 

Orientations de lecture

  • Leveau Ph., Durand A., 2004. Les agricultures dans la France méditerranéenne et le peuplement des campagnes à la fin de l'antiquité et durant le haut moyen âge : l'apport des travaux archéologiques et des sciences de l'environnement durant les vingt dernières années (1980- 2000)
  • Durand A., (1998). Les paysages médiévaux du Languedoc, Toulouse, Presses univ. du Mirail, 491 p.
  • Durand A. et Terral J.-F. (2005-2006). Regarder autrement le charbon de bois archéologique : l'exemple de l'irrigation des plantations d'oliviers en France méridionale et en Catalogne (IX-XVe siècle). Archéologie du Midi Médiéval, t. 23-24, 75-92.

Contacts


Retour Rétrospective | Retour Savoirs Partagés | Retour Agropolis-Museum