Cocotier, soeur des hommes:

Conférence-débat
à Agropolis Museum
le 28 juin 2006

à la rechercherche des variétés perdues
Par Roland Bourdeix (biologie végétale, ressources génétiques, CIRAD-UMR CEFE)

Résumé

Symbole des mers du Sud, évocation d'exotisme, le cocotier est cultivé par des millions d’agriculteurs et de jardiniers. Insulaire présent bien avant l’arrivée de l’homme, intégré aux traditions, aux religions et au symbolisme des populations tropicales depuis des millénaires, le cocotier est aussi synonyme de grandes plantations nées avec la colonisation, les marchés du coprah et de la fibre. Il joue aujourd'hui un tout premier rôle dans l’environnement, l'économie rurale, l’écotourisme, l’artisanat, la mode et la publicité.
Testez votre culture générale sur l’agriculture et l’ethnologie des zones côtières et insulaires des tropiques !
Savez-vous, par exemple, que les guérisseurs tahitiens se servaient de coques de coco pour opérer les fractures du crâne ? Que ces fragments de coque se soudaient aux os de l’opéré et lui permettaient à de vivre normalement ? Qu’au Sri Lanka, on dit que le cocotier est utilisé de 99 façons différentes et que l’on ne manquera pas d’en trouver une centième ? Qu’un chercheur en génétique doit avoir une patience à toute épreuve, car chaque expérience au champ dure au moins douze ans ? Que vous vous asseyez quotidiennement sur de la bourre de cocotier, plus précisément la fibre de la noix, qui constitue partie de l’assise des sièges de voiture ? Qu’en Europe, de nombreux légumes sont cultivés hors sol sur de la fibre de coco, qui a remplacé la laine de verre, beaucoup trop polluante ? Au fil des siècles, les plus curieuses anecdotes se sont accumulées à propos de cette plante légendaire...

 

Orientations de lecture

Contacts


Retour Rétrospective | Retour Savoirs Partagés | Retour Agropolis-Museum