Dis-moi ce que tu manges...

Conférence
donnée à
Agropolis Museum
le 9 octobre 2002

Les grands enjeux (individuels et collectifs) de l'alimentation

 
par Anne-Lucie Raoult-Wack (CIRAD / Agropolis International)
 

Présentation de l'ouvrage

Si l'alimentation satisfait une impérieuse nécessité biologique, elle est aussi source de plaisirs et de convivialité. Les traditions culinaires, riches et multiples, se révèlent de puissants marqueurs culturels. Ces dernières décennies, le rapport de l'homme à la nourriture a été bouleversé par l'industrialisation et la mondialisation. Face au contenu de son assiette, il éprouve aujourd'hui une inquiétude qui, lors des récentes crises : Listeria, poulet à la dioxine, OGM, vache folle… a été portée à son comble . Dans son ouvrage " Dis moi ce que tu manges…. ", Anne-Lucie Raoult-Wack éclaire les différentes facettes de l'alimentation et en analyse les enjeux, tant individuels : le " bien-manger ", que collectifs : nourrir l'humanité tout en préservant la planète pour les générations futures.

L'ouvrage se décompose en 5 chapitres :

 Chapitre 1 : Dis-moi ce que tu manges et je te dirai ce que tu es.

Par cet aphorisme, Jean Anthelme Savarin, une des pionniers de la gastronomie française, suggère que l'alimentation, acte fondamental, quotidien et vital, est aussi un support privilégié de rites sociaux et de convivialité, contribuant fortement à la construction de l'identité, individuelle et collective.

Ce premier chapitre traite de l'apprentissage alimentaire, des fonctions sociales et identitaires de l'alimentation, des goûts et dégoûts, des rejets et interdits, des codes et rites, de la diversification alimentaire, du développement de la gastronomie et de la diversité des cuisines à travers le monde.

 Chapitre 2 : Alimentation, santé et bien-être

Les progrès récents de la nutrition et de la diététique donnent désormais toutes les clés d'une alimentation saine et équilibrée. Mais le troisième millénaire s'ouvre sur des inégalités marquées et des paradoxes durables. Plus de 800 millions de personnes souffrent de faim, alors que l'abondance alimentaire des pays riches et nouvellement industrialisés s'accompagne de maladies liées à des surcharges pondérales

Ce chapitre fait le point sur le lien entre alimentation et santé à travers les âges, l'apparition des sciences modernes de la nutrition et de la diététique, le développement des sociétés d'abondance alimentaire dans les pays industrialisés et la disparité Nord-Sud, les comportements alimentaires modernes et l'apparition des maladies chroniques liées à l'alimentation.

 Chapitre 3 : Du champ à l'assiette

Céréales, fruits et légumes, viandes, poissons…sont produits par la culture de la terre, l'élevage ou la pêche. Ces matières commencent à se détériorer dès la récolte, la capture ou l'abattage. L'homme a su mettre au point des techniques ingénieuses pour limiter cette dégradation et créer parfois des produits délectables.

Ce chapitre traite des techniques de transformation et de conservation des aliments, des grandes découvertes et trouvailles gastronomiques, de l'histoire de l'industrialisation alimentaire, du développement de la production et de la distribution de masse, de l'innovation alimentaire (peut-on encore innover ?), et de la richesse des produits et savoir faire alimentaires des pays tropicaux et sub-tropicaux.

 Chapitre 4 : Qualité et sécurité sanitaire des aliments

L'alimentation dans les pays industrialisés est bien plus sûre qu'hier. Pourtant au cours des trente dernières années, une série de crises a suscité une inquiétude san précédent. Cette inquiétude s'est traduite par de nouvelles exigences du consommateur auxquelles les professionnels de la chaîne alimentaire s'efforcent de répondre.

Ce chapitre aborde les progrès de l'hygiène à travers les âges, les dangers et risques alimentaires, les allergies alimentaires, le décalage entre risques réels et risques perçus, et les crises alimentaires.


 Chapitre 5 : Que mangerons-nous demain ?

La question ne se pose pas dans les même termes pour les pays riches, où l'on se trouve en situation d'abondance, et pour les pays pauvres, où il subsiste encore de graves problèmes de malnutritions, et où la demande alimentaire continue de s'accroître. Mais peut-on encore augmenter les capacités de production de la planète ? Peut-on élaborer un scénario pour l'alimentation du futur ?

Ce dernier chapitre présente les grands enjeux -préserver la planète, nourrir l'humanité-, et analyse les limites des modèles de production et de consommation des pays riches, et le problème de l'accès à l'eau potable. Il présente les scenarii pour l'alimentation de demain.

 

Présentation de l'auteur

Ingénieur agronome, Ingénieur du Génie Rural, des Eaux et des Forêts, Docteur et habilitée à diriger des recherches en Génie des Procédés, Anne-Lucie Raoult-Wack, est spécialiste des questions d'alimentation. Elle travaille au CIRAD (Centre de Coopération Internationale en Recherche Agronomique pour le Développement ), où elle a dirigé diverses équipes de R&D agro-alimentaires, de 1993 à 2001. Elle est actuellement chargée de mission (éthique, évaluation) à la direction scientifique de l'organisme. Ses activités au sein de cet institut l'ont amenée à travailler en coopération avec divers pays d'Afrique, d'Amérique Latine et d'Asie, dans le cadre de projets de Recherche-Développement ou d'expertises. Membre de nombreuses instances scientifiques, elle est en particulier Vice-présidente du Comité Sciences de la Commission Nationale Française à l'UNESCO, et expert auprès de l'Agence Française de Sécurité Sanitaire des Aliments.

 

Contacts


Retour Rétrospective | Retour Savoirs Partagés | Retour Agropolis-Museum