L'Ecotourisme

Conférence-débat
à
Agropolis Museum
le 14 décembre 2005

au service de l'environnement

Expériences de projets récents dans le sud-ouest de Madagascar

par Christian Chaboud (économiste IRD Montpellier)
avec la participation de Sylvie Blangy (consultante en écotourisme, Cabinet-Conseil Tuktu)

Résumé

Le voyage permet de se déplacer à son rythme, de rencontrer des cultures étrangères et découvrir des contrées exotiques. Aujourd'hui les touristes, abreuvés d'images et de sollicitations commerciales, sont traversés par une “fièvre”, celle de se rendre le plus vite possible en un point du globe pour se distraire, se ressourcer, voire s'oublier...
Mais si un tourisme standardisé, accessible et économe du temps remplit les stations hôtelières tropicales, ses retombées sont insignifiantes pour le développement des pays d'accueil ; et son impact, manifeste, est plutôt perçu en termes de spoliation du patrimoine naturel, de perversion culturelle, voire de déviance (tourisme sexuel, prostitution des enfants).
Dans les pays où les populations rurales sont confrontées à la dégradation des écosystèmes et à la paupérisation, l'écotourisme est présenté comme le paradigme “vertueux” des rapports entre les sociétés et entre les acteurs, d'une nouvelle relation de l'homme à la nature. Il s'appuie, comme le tourisme équitable et/ou solidaire, sur les valeurs d'éthique. Il rejoint l'exigeance de la gouvernance, responsabilité partagée dans la gestion des ressources et de la biodiversité.
L'écotourisme pourra t-il alors, comme il le prétend, servir le développement durable par la valorisation du patrimoine écologique et sociétal des régions concernées ? L'analyse de projets écotouristiques en cours dans le sud-ouest malgache fournit des conclusions très nuancées localement. En tout état de cause, l'impact économique de l'écotourisme doit être "significatif" pour encourager les changements indispensables de comportements individuels et collectifs sur le plan social, institutionnel et environnemental et fonder la durabilité.

En savoir plus :

L'écotourisme comme nouveau mode de valorisation de l'environnement : diversité et stratégies des acteurs à Madagascar
par Christian Chaboud, Philippe Méral et Djohary Andrianambinimina D., 2003, présenté aux XIXèmes journées du développement organisées par l'Association Tiers-monde et le Gemdev, Paris le 02-03-04 (fichier PDF - 404Ko)



Forum Venez poursuivre la discussion sur le forum :
L'écotourisme, outil pertinent de développement local durable ?

Orientations de lecture

  • Blangy S., Le Guide des destinations indigènes. Indigènes Editions (à paraître 2006)
  • Blangy S., G. Dubois, F. Kouchner. 2002. Ecotourisme, Expériences françaises- AFIT- Agence Française de l'Ingénierie Touristique. Les Cahiers de l'AFIT, Guide de Savoir Faire
  • Chaboud Ch., Méral Ph., Andrianambinina D., 2004. Le modèle vertueux de l'écotourisme : mythe ou réalité ? L'exemple d'Anakao et Ifaty-Mangily à Madagascar. Mondes en Développement vol. 32-2004/1 n°125, pp 11-32.
  • Franck M., 2004. Voyage au bout de la route : essai de socio-anthropologie. L'Aube
  • GRET, 2004. Tourisme solidaire et développement durable. Textes réunis par Jean-Marie Collombon, Sandra Barlet, Danièle Ribier, préface de Léon Bertrand
  • Tisdell C., 2001. Tourism Economics, the Environment and Development. Analysis and Policy. Edward Elgard Pub.
  • http://www.world-tourism.org/sustainable/fr/ecotourisme/menu.htm
  • http://www.cvs-tourismesolidaire.com/

Contacts


Retour Rétrospective | Retour Savoirs Partagés | Retour Agropolis-Museum