Biologie florale des Cucurbitacées

Conférence-débat
à Agropolis Museum
le 28 septembre 2006

La diversité des espèces et l'impact sur la reproduction des variétés

Par Michel Pitrat (biologie végétale Unité de Génétique et d’Amélioration des Fruits et Légumes INRA Montfavet)

Résumé

La famille des Cucurbitacées est bien connue pour la diversité des fruits de nombreuses espèces cultivées et de quelques espèces sauvages. Mais avant les fruits, il y a les fleurs, mâle, femelle ou hermaphrodite : leur répartition sur une plante ou sur les différentes plantes d’une variété permet d’obtenir un grand nombre de combinaisons. Par exemple chez le melon ou le concombre, il y a des variétés chez lesquelles toutes les plantes ont des fleurs mâles et des fleurs hermaphrodites, ou bien des fleurs mâles et des fleurs femelles, ou bien uniquement des fleurs femelles. Chez le concombre d’âne (Ecballium elaterium), une espèce sauvage assez commune dans le sud de la France, il y a des populations monoïques (fleurs mâles et fleurs femelles sur toutes les plantes) ou dioïques (plantes avec uniquement des fleurs mâles et plantes avec uniquement des fleurs femelles). La présence et la répartition de ces différents types de fleurs sont sous contrôle génétique mais des facteurs externes peuvent également avoir de l'influence : par exemple l’éthylène, la longueur du jour, le greffage sur certains porte-greffe.

Un tour d’horizon de cette diversité permettra d'insister plus particulièrement sur les espèces cultivées et les conséquences sur la reproduction des variétés.

Orientations de lecture

  • Pitrat M. 2003. Melons, concombres et pastèques. In Histoires de légumes, des origines à l'orée du XXIe siècle (Pitrat M. et C. Foury Eds). INRA, Paris. 291-309 pp
  • Pitrat M. 2003. Courges, gourdes, citrouilles et potirons. In Histoires de légumes, des origines à l'orée du XXIe siècle (Pitrat M. et C. Foury Eds). INRA, Paris. 310-323 pp
  • Matthews M.L. et P.K. Endress. 2004. Comparative floral structure and systematics in cucurbitales (Corynocarpaceae, Coriariaceae, Tetramelaceae, Datiscaceae, Begoniaceae, Cucurbitaceae, Anisophylleaceae). Botanical Journal of the Linnean Society 145: 129-185.
  • Musset, Danielle. 2000. La courge de la tourte, c’est spécial. In Espèces de courges : cultures et usages des Cucurbitacées, Mane, Cavaillon et Barbentane, Alpes de Lumière, Musée et patrimoine de Cavaillon et Equinoxe, p. 51-55.
  • Prades, Jean-Baptiste, Nicole et Victor Renaud. 2002. Les courges, Paris, Rustica.

Contacts


Retour Rétrospective | Retour Savoirs Partagés | Retour Agropolis-Museum