Fêtes, Foires et Marchés "classés"

Conférence/Débat à
Agropolis Museum
le 6 décembre 2006

La valorisation des territoires par les productions locales

par Nathalie Bétry
socio-anthropologue - Université de Lyon II

 

Résumé

Dans un contexte global de standardisation des produits et des goûts, les fêtes, les foires et les marchés répondent à la quête évidente de certaines populations en véhiculant des idéologies de "bien-vivre", de "bien-consommer", de "bien-manger". Ils suscitent aujourd'hui un intérêt touristique nouveau, celui de découvrir un lieu tout en désirant s'approvisionner en produits du cru. A travers l'exposition des produits et des démarches de transmission des savoirs, ces pôles d'attraction deviennent ainsi lieux de consommation culturelle et contribuent à faire émerger ou à renforcer l'image d'une "identité locale".

Les producteurs pour leur part peuvent affermir leur place dans le processus de production-diffusion et prônent leur spécificité professionnelle dans le dialogue avec les consommateurs. Profitant de la labellisation des produits, les territoires et les communes puisent aussi dans ces espaces d'échange une meilleure identification au sein de la région et le développement local s'en trouve re-dynamisé et parfois renforcé.

Parmi la centaine de " sites remarquables du goût " (SRG) officiellement désignés en 1994, une majorité regroupée en association valorise ce label emblématique en multipliant les initiatives locales et même nationales : circuits touristiques, salons… La dynamique lancée procède t-elle d'une simple logique d'accompagnement d'attentes nouvelles dans un environnement déstabilisé ? Pourra t-elle dépasser la manipulation, essentiellement discursive, et répondre à des enjeux contemporains d'usage concurrentiels des ressources ? Sera t-elle à même de fonder d'éventuelles solidarités entre les acteurs ?

En savoir plus :

Bétry N., 2006. Les fêtes, les foires et les marchés classés « sites remarquables du goût ».
Texte de la présentation et repères bibliographiques. (PDF - 812 Ko)

Bétry N., 2003. La patrimonialisation des fêtes, des foires et des marchés classés « sites remarquables du goût » ou la mise en valeur des territoires par les productions locales. Résumé de la thèse de Doctorat de sociologie et anthropologie (dir. J-B. Martin, Univ. Lumière-Lyon 2). Ruralia, 2003-12/13 - Varia, http://ruralia.revues.org/document346.html

Orientations de lecture

  • Bétry N., 2003. La patrimonialisation des fêtes, des foires et des marchés classés " sites remarquables du goût " ou la mise en valeur des territoires par les productions locales. Thèse de doctorat de sociologie et anthropologie (dir. J-B. Martin), Univ. Lumière-Lyon 2.
  • Bétry N., Botéa B., Miranda J., Palisse M., 2002. L'ethnologue face au développement local. L'ARA, n°48, été-automne 2002, pp.10-13.
  • Balvet D., Bétry N., Botéa B., Miranda J., M. Palisse M., 2002. Autour du patrimoine : questions transversales à partir de quatre terrains. Parcours anthropologiques, n°9, 2002, pp. 50-63.
  • Fischler Cl., 1990. L'homnivore (le goût, la cuisine et le corps), Paris, Odile Jacob
  • Rautenberg M., Micoud A., Berard L., Marchenay Ph. (dir), 2000. Campagnes de tous nos désirs, Paris, M.S.H., coll. Ethnologie de la France, Cahier 16, Mission du patrimoine ethnologique
  • Poulain J., 1997. Goût du terroir et tourisme vert à l'heure de l'Europe. Ethnologie Française, XXVII, n°1, 1997, pp.18-26.
  • Pradelle (de la) M., 1996. Les vendredis de Carpentras, Faire son marché en Provence ou ailleurs, La flèche, Fayard

Contacts


Retour Rétrospective | Retour Savoirs Partagés | Retour Agropolis-Museum