Pain blanc, pain bis, pain symbole, pain maudit

Conférence-Débat
donnée à Agropolis Museum
le 11 mai 2006

Histoire des relations complexes des Français avec leur aliment emblématique

par Stephen Kaplan
professeur d'histoire européenne - Cornell University et Université de Versailles-Saint-Quentin
 

Dans le cadre des manifestations " Le retour du pain "
 

Résumé

Stephen KaplanSi le pain est mauvais en France aujourd'hui, et il est majoritairement mauvais hélas, c'est en partie parce que le boulanger manque d'estime de soi. Il ne sait pas qu'il a un héritage extraordinaire, il ne sait pas que c'est un métier d'une très grande noblesse, et il connaît très mal sa propre histoire, c'est dommage.

Pendant très longtemps, au cœur de la politique, de l'organisation sociale et du mouvement économique, le pain a contraint le mouvement de l'histoire. A la fois clef de la stabilité sociale et de l'organisation politique, il occupe une place énorme dans l'histoire de la France, et non pas simplement pendant les périodes de pénurie et de disette. Jusqu'au milieu du XXème siècle, la France ressemble encore étrangement à celle de 1750, sous la tyrannie du pain et des grains, car le pain est encore en 1950 la base de l'alimentation populaire.

Pour analyser l'histoire du pain, nous emprunterons un concept à Pascal, le grand philosophe de la fin du XVIIème siècle, qui disait que l'homme est "lié par les "cordes" de la nécessité et les cordes de l'imagination". Le fait est que pendant très longtemps, le pain nous a tenu par ces cordes de la nécessité et de l'imagination. Aujourd'hui on est "libéré" des cordes de la nécessité, on peut vivre sans pain, mais on est toujours lié par les cordes de l'imagination : il y a peu de tables en France où on peut envisager un dîner sans pain, même si le pain n'est plus nécessaire à notre survie.

Cette présentation quelque peu ludique s'intitule " Pain blanc, pain bis, pain symbole, pain maudit ". Bon, qu'est-ce que ça veut dire ? (...)
 

En savoir plus :

Présentation du conférencier et questions-débats (fichier PDF - 72Ko)

Chiron H., 2003. Un patrimoine universel. Le Pain. Textes et Documents pour la Classe n° 862 du 15 au 31 octobre 2003.

Clément A., 2006. Les bons produits d'antan. Ruralia, 2002-10/11

Le métier de boulanger-pâtissier. Histoire.

Claude Thouvenot Cl., 1987. Le pain d'autrefois. Chroniques alimentaires d'un monde qui s'en va, Presses univ. de Nancy (1ère édition 1977), 190 p.

Archives de l'exposition temporaire et des animations "Le retour du pain"



Forum Venez poursuivre la discussion sur le forum :
Du pain à table ! Vers le retour d'un aliment hautement culturel ?

Orientations de lecture

  • Kaplan S., 2002. Le retour du bon pain. Librairie académique Périn, 487p.
  • Chiron H., 2003. Un patrimoine universel. Le Pain. Textes et Documents pour la Classe n° 862 du 15 au 31 octobre 2003
  • Kaplan S., 1996. Le meilleur pain du monde, Paris, Librairie Arthème Fayard, 766 p

Contacts


Retour Rétrospective | Retour Savoirs Partagés | Retour Agropolis-Museum