Littoral marin

Conférence
donnée à
Agropolis Museum
le 02 avril 2003

et aménagements artificiels:
Environnement et aménagement côtier

Par Béatrice Pary (Centre d'Etudes et de Promotion des Activités Lagunaires et Maritimes)
et Denis Lacroix (IFREMER-Nantes)
 

Résumé

Espace d'importantes activités touristiques (voile, plongée, pêche de plaisance..) et halieutiques (pêche professionnelle de poissons et de coquillages, élevage de moules sur filières ), la bande côtière est aussi un lieu essentiel de vie des organismes marins : site de frayère et de nourricerie. A la fois très productif et très fragile, cette zone a subi durant ces dernières années de fortes pressions liées à l'extension de ports de plaisance et des villes côtières, aux variations d'apports des fleuves côtiers, et bien entendu aussi à l'exploitation des chalutiers et des dragues dans la zone des 3 milles nautiques.

En réaction à ces menaces, les prud'homies de pêche ont souhaité que cet espace soit préservé et aménagé afin de redonner vie à la pêche artisanale qui elle, utilise des engins passifs et sélectifs. Dès 1984 le Centre d'Etudes et de Promotion des Activités Lagunaires et Maritimes (Cépralmar) lance un projet de récifs artificiels sur 5 sites de la région Languedoc-Roussillon et dans les années 1990, à demande des pêcheurs, suivent les communes de Marseillan, Agde, Palavas, Carnon, la Grande Motte, et Grau du Roi. Les résultats scientifiques obtenus (colonisation rapide des récifs, retour d'espèces commercialement intéressantes, dynamique créée autour de ces aménagements) ont très largement satisfait les pêcheurs et les collectivités locales concernées, et à terme ont permis de bénéficier des aides communautaires de l'IFOP. Cette conjonction de facteurs a d'ailleurs fait éclore de nombreux autres projets en France (à Marseille, dans le Parc Marin de la Côte Bleue, dans les Landes et autour de l'Ile d'Yeu).

Les collectivités du Languedoc-Roussillon sont cependant, et de loin, les plus mobilisées. Mais ces aménagements sont le support, bien plus que d'une simple vocation halieutique, d'une implication croissante des différents usagers dans la connaissance, voire la gestion de cet espace encore méconnu mais « mythique » qu'est le milieu marin. A l'image des Schémas d'aménagement et de gestion des eaux, des Contrats d'étangs autour des lagunes, des projets de gestion intégrée s'organisent :
- dans le Golfe d'Aigues-Mortes, un syndicat mixte associe dans une même structure de gestion pêcheurs professionnels et clubs de plongée dans la maîtrise d'ouvrage des projets ;
- autour des Aresquiers et avec la mairie de Frontignan, une dynamique conjointe de collectivités locales, pêcheurs, plaisanciers, plongeurs, associations écologistes établit des objectifs de protection ;
- sur le site d'Agde, un Espace Littoral de Gestion Associé a engagé une réflexion pour la création de récifs paysagers qui permettraient de limiter la pression sur les sites de plongée en bouteille (environ 20.000 par an) et rapprocher ces opérations des entreprises du loisir.

Les récifs artificiels sont donc un catalyseur très efficace des énergies locales autour de la problématique du milieu marin. Ils apparaissent comme des supports de communication idéaux envers le grand public et peuvent être considérés comme de réels outils d'aménagement durable et de gestion intégrée de la bande côtière. (résumé d'après l'article de B. Pary)


En savoir plus
=> Récifs artificiels en Languedoc-Roussillon : des outils originaux d'aménagement de la bande côtière Par Béatrice Pary
(format pdf 801k)

Orientations de lecture

  • CEGEL & GIS Posidonies, 1998. Impact des récifs artificiels de Marseillan et d'Agde sur le milieu marin et la pêche professionnelle. Rapport CEGEL/GIS Posidonies/Région Languedoc-Roussillon. 168 p.
  • Créocéan & 'il d'Andromède, 2003. Impact des récifs artificiels sur le milieu marin et la pêche professionnelle dans le Golfe d'Aigues Mortes. Rapport Syndicat Mixte de Gestion du Golfe d'Aigues-Mortes/Région Languedoc-Roussillon. 200 p.
  • Pary B., 2001. Les récifs artificiels, outil d'aménagement de la bande côtière. Exemple du Languedoc-Roussillon. « Thèmes et commentaires »; in Dalloz « Droits de propriété, économie et environnement. Les ressources marines ».

Contacts


Retour Rétrospective | Retour Savoirs Partagés | Retour Agropolis-Museum