Un milliard d'agriculteurs



Conférence-débat
donnée à
Agropolis Museum
le 31 mars 2004

exclus du progrès technique

Comment réorienter la recherche agronomique ?

Par Marc Dufumier (agro-économiste)
& Christian Planque (éleveur en Cévennes)

avec le concours de Jean-Jacques Drevon (agronome)

Sous l'égide de La Fondation des Sciences Citoyennes

Résumé

Les sciences du vivant n'ont pas inventé l'agriculture. Ce sont les paysans eux-mêmes qui, depuis le néolithique, ont sélectionné les espèces, races ou variétés, privilégié leur développement, répondant à la demande en produits alimentaires, en matières premières, aménageant les territoires. Des formes variées d'agricultures sont alors apparues, adaptées aux conditions écologiques de chacun des "pays".

Aujourd'hui 300 millions d'exploitations agricoles de notre planète sont intégrées à l'économie de marché. Engagées dans un processus de spécialisation, de mécanisation et de "chimisation", leur impact sur la santé humaine et l'environnement se fait de plus en plus critique. Les autres exploitations quant à elles, un milliard, fonctionnent sur le mode des agricultures paysannes, produisent d'abord de quoi nourrir les familles et sont confrontées de manière récurrente à la pauvreté et à la faim.

Après ce constat alarmant, la recherche agronomique dans nos sociétés est mise en cause, au Nord comme au Sud. N'a t-elle pas jusqu'ici plutôt privilégié la productivité aux dépends de formes d'agricultures paysannes plus respectueuses de l'environnement ? Ne faut-il pas alors que la société civile, et ses agriculteurs en particulier, s'impliquent dans l'orientation des recherches ? Que les résultats soient applicables aux conditions locales et puissent être appropriés par le plus grand nombre ?

=> Conférence de Marc Dufumier (agro-économiste)
=> Résumé des interventions de Christian Planque  

Orientations de lecture

Contacts


Retour Rétrospective | Retour Savoirs Partagés | Retour Agropolis-Museum