L'aménagement du territoire en France.

Conférence-débat
à
Agropolis Museum
le 28 novembre 2007

Les géographes, l'Etat et les citoyens.

avec Armand Frémont (ex Conseiller à la DATAR, Professeur émérite Univ. de Caen Recteur des académies de Grenoble et Versailles Dir. Progr. et développement universitaire à l’Education Nationale Dir. scientifique Sciences Humaines au CNRS…)

Résumé

Initié en France avec Vauban, l’aménagement du territoire s’est inspiré dans le demi-siècle passé de deux courants complémentaires mais contradictoires : régionaliste (devenu participatif) et centraliste, à partir de la IV° et surtout V° République. Aujourd’hui l’empreinte de l’aménagement par l’Etat et les collectivités territoriales est exceptionnelle : décentralisation industrielle, carte universitaire, métropoles régionales, villes nouvelles, parcs régionaux etc.
Mais pour concevoir et gérer cette politique les spécialistes ont manqué, faute de formation en grandes écoles ou à l’Université. La pluridisciplinarité, toujours difficile, a été de règle avec le concours d’économistes, juristes, géographes, sociologues, agronomes, architectes, urbanistes, biologistes, administrateurs, ingénieurs...
Spécialistes reconnus du territoire, les géographes n’étaient nullement prêts dans les années 1950 à sortir de l’enseignement et à s’investir dans l’action. La transition, progressive, a soulevé controverses (géographie appliquée ? géographie active ? attitude engagée ou critique ?), et remises en cause (universitaire indépendant ou dans l’action ?).
Actuellement l’aménagement du territoire assure aux étudiant de géographie à peu près autant de débouchés que l’enseignement. De nouvelles adaptations deviennent nécessaires : le rôle de l’Etat s’affaiblit, celui de l’UE augmente. Mais à la base, les exigences de participation se font surtout vives et les préoccupations de plus en plus étendues : emploi mais aussi qualité de vie, scolarité, transport, culture, habitat, environnement... Les géographes, comme les autres spécialistes, doivent s’impliquer dans l’invention d’un nouveau métier, celui d’aménageur.

En savoir plus :

Datar, 2003. 40 ans d'aménagement du territoire. Supplément à la Lettre de la Datar de Janvier 2003, N° 176, 20 p. (pdf 437 Ko)

point Frémont A., 2005. Les territoires entre nécessité et liberté (Conclusion). in Géographie et action. L'aménagement du territoire. Coll.
Parcours et Paroles (dir. Ch. Blanc-Pamard), Arguments, pp 196-204
(pdf 191 Ko)

point Frémont A., 2005. Le développement agricole : regard rétrospectif sur l'élevage et la vie rurale en Normandie (1954-2004). in Géographie et action. L'aménagement du territoire. Coll. Parcours et Paroles (dir. Ch. Blanc-Pamard), Arguments, pp 5-22 (pdf 365 Ko)

Orientations de lecture

  • Frémont A., 2005. Géographie et action. L'aménagement du territoire. Coll. Parcours et Paroles (dir. Chantal Blanc-Pamard), Arguments, 230 p.
  • Frémont A., 2005. Aimez-vous la géographie ? Flammarion éd., 358 p.
  • Frémont A., 1997. France, géographie d’une société. Coll. champs 388, Flammarion éd.
  • Frémont A., 2007. Paysans de Normandie, Flammarion éd., 330 p. (1ère édition 1981)
  • Fumey G., 2005. Géographie et action (Armand Frémont), compte-rendu de lecture

Contacts


Retour Rétrospective | Retour Savoirs Partagés | Retour Agropolis-Museum