Ongulés, prédateurs et dynamique

Film-débat
à Agropolis Museum
le 8 février 2006

de la biodiversité
Haïda Gwaii, un laboratoire grandeur nature

Documentaire de Michel Coqblin et Jean-Louis Martin
Une coproduction Mille et Une Productions et CNRS Images-Média, en association avec France 5

avec Jean-Louis Martin (écologie animale Umr CEFE / CNRS Montpellier)
et avec le concours de Daniel Maillard (Office national de la chasse et de la faune sauvage)

Résumé

Depuis une dizaine d’années, des chercheurs français et canadiens utilisent les îles de la Reine Charlotte (un archipel du Pacifique nord à 80 kilomètres au large de la Colombie Britannique au Canada), comme un véritable laboratoire naturel. L'objectif est de mieux comprendre le fonctionnement des forêts tempérées et surtout l’impact qu’a eu sur la biodiversité l’introduction au XIXème siècle de nouvelles espèces : en l'occurence le cerf à queue noire qui, en l’absence de prédateurs, a proliféré et colonisé spontanément de nouvelles îles.
Le documentaire de Michel Coqblin et Jean-Louis Martin nous fait découvrir les mécanismes de régulation des espèces au sein des écosystèmes et comment, avec le temps, de fortes densités de cerfs provoquent non seulement la disparition de près de 90% des plantes du sous-bois, mais aussi, par “effet domino”, une forte diminution de la diversité en insectes et en oiseaux. Les populations locales ont vécu plus ou moins consciemment la mutation de leurs forêts.
Le réalisateur accompagne les chercheurs d'île en île au gré de leurs questionnements, de leurs travaux de mesure systématique du couvert végétal et de populations d'insectes et d'oiseaux. Contredisant la théorie dominante de la faible biodiversité sur les îlots isolés, les résultats éclairent aussi d'un jour nouveau l’augmentation actuelle des populations d'ongulés dans nos forêts et proposent une autre lecture du retour de leur prédateur, notamment le loup.

En savoir plus :

Cerfs et biodiversité article paru dans "Forêts de France" n ° 486 de septembre 2005

Questions et éléments de débat avec le public



Forum Venez poursuivre la discussion sur le forum :
Régulation des populations animales par les prédateurs

Orientations de lecture

  • De Bohan C., 2005. Cerfs et biodiversité. Forêts de France, 486 : 35-37, septembre 2005
  • Allombert S., Stockton, S.A., Martin, J.L. A natural experiment on the impact of overabundant deer on forest invertebrates. Conservation Biology. In press.
  • Stockton, S.A., Allombert S., Gaston, A.J., Martin, J.L. 2005. A natural experiment on the effects of high deer densities on the native flora of coastal temperate rain forests. Biological Conservation. 126: 118-128
  • Allombert, S., Gaston, A.J., and Martin, J.L. 2005. A natural experiment on the impact of overabundant deer on songbird populations. Biological Conservation. 126:1-13.
  • le site du projet du recherche (the Research Group on Introduced Species) : http://www.rgisbc.com

Contacts


Retour Rétrospective | Retour Savoirs Partagés | Retour Agropolis-Museum